Ma participation au concours du million de visiteurs du Temple de Morikun

Puisque le gardien du Temple a publié une première fournée de participations toutes plus belles les unes que les autres et que je lui réservais bien évidement la primeur de l’affichage de ma participation, je profite d’un peu de temps calme entre ma vie professionnelles et ma vie personnelle bien chargées en ce moment pour écrire ce petit billet.

J’en profite pour faire un peu de retape chez ceux qui se seraient perdus sur mon blog, vous pouvez toujours participer jusqu’au 31 juillet 2018.

https://letempledemorikun.blogspot.com/2018/06/le-concours-de-peinture-sponsorise-des.html?showComment=1529758526942#c7259052057987703432

Je rappelle que le thème de ce concours est Mme Morikun et au-delà de cette personne plus qu’honorable d’emblée mais que la plupart des participants ne connait pas, ce sont celles et ceux qui endurent le rôle de conjoint de figuriniste qui feront l’objet de ce concours.

Comme je le disais dans le précédent article, le choix de la figurine s’est porté sur une chanoinesse sœur de bataille de chez GW montée sur un socle personnalisé de 40mm. J’en ai profité pour apprendre à travailler le moulage de pièces à la pâte Oyumaru et j’ai ainsi pu agréger à la fois un bitz soeur de bataille avec des carreaux de carrelage faits à la carte plastique. C’est ainsi reproductible quand je me lancerai à nouveau dans la peinture du reste de mes sœurs de bataille. 1er objectif rempli : apprendre une nouvelle technique.

Pour le schéma de couleur, je suis parti sur une armure blanche contrastée avec des éléments noirs et rouge et des zones métalliques. Une bonne peinture table top, pas exceptionnelle mais efficace et contrastée. Je peint des figurines de jeu, mon niveau s’arrête là mais même à plus de 2m de distance (sous influence, avec du brouillard et sans lampe de poche !), la figurine est plus que lisible et c’est bien l’effet recherché.

1-Silversurfer - Concours du 1 000 000 - temple de Morikun

A coup sûr, un leader charismatique qui conduit à la mort ou à la victoire les folles et fous qui la suivent.

Mais pour rendre (vraiment) hommage à ma compagne, à mon âme-sœur (de bataille), je souhaite rajouter quelques verres vers en son honneur :

Femme et guerrière,
Apôtre du combat ordinaire,
Sainte Hélène rugit,
Et chasse la mauvaise nuit.

Son fier compagnon,
Se réjouit de son adresse.
A côté du lion,
Se tient bien droite la chasseresse.

Le dragon vaincu,
Sa profonde tendresse ressurgit,
La mère toute émue,
S’étonne de sa propre magie.

Je t’aime et je ne voudrais pas d’autre compagnon de voyage vers l’éternité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s